REPORTAGE : Hong Kong, élections législatives, patriotes seulement.

Par  19 photographies - 19 décembre 2021

Premières élections depuis la réforme électorale, votée par Pékin en mars 2021. Les « patriotes », nom des partisans pro-Pékin sont largement favorisés par cette réforme, sur les 51 candidats pouvant être élus au suffrage universel, seuls trois se revendiquent. pro-démocrates.
Ces élections devaient normalement se tenir en septembre 2020, mais ont été officiellement reportées en raison de l'épidémie de Covid 19, officieusement en raison de la victoire attendue des démocrates après le succès des élections municipales.
La loi sur la sécurité nationale adoptée le 30 juin 2020 a largement fragilisé le camp démocrate. De nombreux hommes politiques et militants ont été reconnus coupables de subversion et emprisonnés pour avoir organisé des manifestations ou la veillée annuelle en mémoire des victimes des événements de Tiananmen en 1989. D'autres ont préféré fuir Hong Kong et demander le statut de réfugié politique à l'étranger.
Ces élections sont un moyen pour les pro-Pékin de légitimer leur position après deux années politiquement troublées par des manifestations de masse, ils se présentent ainsi comme les garants de la stabilité sociale et économique de Hong Kong.