Reportage : ¢lections présidentielles à Zanzibar de 2020 : la démocratie anéantie.

¢lections présidentielles à Zanzibar de 2020 : la démocratie anéantie.
29 octobre 2020
¢lections présidentielles à Zanzibar de 2020 : la démocratie anéantie.

© Ania GRUCA / Divergence

Les élections présidentielles à Zanzibar, archipel tanzanien et semi-autonome, se sont une fois de plus déroulées sur un fond de violence et de démocratie bafouée. Intimidation militaire, enlèvement, violences policières, connexion internet ralentie et réseaux sociaux bloqués tel a été le climat maintenu pendant la période électorale. Le parti de la Révolution, Chama Cha Mapinduzi (CCM), qui a remporté toutes les élections présidentielles et législatives depuis l'introduction du multipartisme en 1992, remporte cette fois-ci une victoire écrasante, jusqu'à déloger du parlement les opposants dans leur fief les plus symboliques. Fortement contestés par l'opposition, les résultats dénoncent ouvertement un système électoral imprégné de fraude et annonce une progression inquiétante vers un gouvernement à parti unique. Des militaires barrent les routes stratégiques à Stonetown et sa périphérie pour éviter des manifestations. Suite à l'arrestation de son secrétaire générale et les accusations de fraudes, le parti de l'opposition ACT, Wazalendo a appelé la population à descendre dans la rue pour contester les fraudes et intimidations policières. Michenzani, Zanzibar, le 29 octobre 2020. Xmp.xmp.ModifyDate XmpText 25 2020-11-06T14:59:10+01:00

Lieu : Tanzanie - Zanzibar

Mots clés : élections, présidentielles, Zanzibar, Tanzanie, militaires, contestation.

AGR0005019