Reportage : Camp de déplacés de Goma

Camp de déplacés de Goma
06 mars 2014
Camp de déplacés de Goma

© Elodie PERRIOT / Divergence

En Novembre 2013, le camp Mugunga comptait 7700 ménages. En Octobre 2013, le PAM décide de stopper l'aide alimentaire car l'organisation estime que la sécurité est garantie et que les populations peuvent donc revenir dans leur village. Les viols des femmes restent nombreux, les meurtres et pillages n'ont pas cessés. Caritas Goma y maintient un centre de santé où les femmes notamment victimes de violences sexuelles sont accueillies, soignées, accompagnées dans l'éducation de leurs enfants et soutenues psychologiquement La Caritas porte une attention particulière aux enfants nés du viol, souvent malmenés par leur mère traumatisée et totalement démunie ayant tendance à laisser leur « enfant maudit » à l'abandon.

Lieu : Goma, République Démocratique du Congo

Mots clés : Goma, RDC, République Démocratique du Congo, shelters, tente, violences sexuelles, viols, femmes, déplacés, camp, abris, Mugunga, Kivu, Afrique

ELP0010013